VOTE | 25 fans

#301 : Episode 1

Scénaristes :  Anne Landois, Eric de Barahir et Simon Jablonka
Réalisateur : Manuel Boursinhac

Le cadavre atrocement mutilé d'une jeune fille est découvert.

La disparition d'une seconde jeune fille confirme la thèse du serial killer...

Parallèlement, le juge Roban enquête sur les conditions douteuses d'un accident qui a provoqué la mort d'un enfant à Villedieu. Curieusement, on s'intéresse à l'affaire en haut lieu...

Audiences : 780.000

Première diffusion en France
03.05.2010

Diffusions

Logo de la chaîne C8

France (inédit)
Jeudi 07.02.2013 à 20:50
0.71m / 2.7% (Part)

Plus de détails

En soirée, une voiture s'arrête le long d'une route où se trouvent plusieurs prostituées. Il désigne l'une d'entre elle et la fait monter dans sa voiture. Il repart et s'arrête plus loin, dans un endroit assez isolé. Il la paie. Il lui caresse les seins, puis la guide vers son sexe. Il lève la tête et regarde vers le haut et demande ce qu'est ce qu'il voit. La fille regarde et hurle.

Générique

Le Procureur Pierre Clément arrive sur les lieux et salue les commissaires Aubert et Brémont. L'équipe de la criminelle est occupée à relever des indices, tandis que celle de Laure Berthaud attend plus loin.

Un paquet dans lequel se trouve certainement un cadavre se trouve sur une grille. Le commissaire Aubert attendait la venue du procureur pour procéder à son ouverture.

Berthaud et son équipe attendent, avec impatience, de savoir s'ils doivent s'occuper de l'affaire où si c'est la crim qui s'en charge. Berthaud décide de rejoindre le procureur et les deux commissaires.

Brémont explique que la crim est surchargée et Berthaud se propose de reprendre l'affaire, ce qu'approuve Brémont. Clément marque son accord. Laure appelle ses hommes tandis que Brémont avertit les siens de quitter les lieux.

* * *

Brémont rejoint Berthaud qui lui dit seulement  "Allez, pas un petit merci ?". Elle l'ignore.

* * *

Laure donne ses instructions à son équipe qui se mettent au travail. De son côté, Berthaud examine le corps avec Nana, une nouvelle dans l'équipe, et ce en présence du Procureur et d'Aubert.

Le paquet est ouvert et révèle le cadavre d'une femme nue avec des plaies sur tout le corps, et dont les seins ont été coupés et le ventre mutilé. Le visage est intact. Elle trouve une seule boucle d'oreille.

* * *

Berthaud déclare à Aubert qu'ils ont l'affaire et qu'ils la gardent. Le Procureur les quitte et Aubert l'accompagne.

* * *

Gilou signale à Berthaud que le SDF qui a trouvé le corps dit apparemment la vérité. Il s'approche ensuite du corps et semble très pensif.

Fromentin a emballé les affaires ainsi que les papiers d'identité retrouvés plus loin. Il fait un bref rapport à Laure.

* * *

Berthaud veut aller avertir les parents avec Gilou. Celui-ci trouve un prétexte pour ne pas l'accompagner, mais Berthaud veut qu'il soit avec elle. Il avoue alors connaître la fille décédée. Il explique que la grand-mère est venue faire une déclaration voici deux jours pour signaler que sa petite-fille avait disparu, mais qu'il a seulement pensé qu'elle était partie avec un petit copain, qu'il n'a pas diffusé l'information, et qu'il a fait seulement le minimum. Il ajoute qu'il est désolé. Berthaud est furieuse e appelle Fromentin.

* * *

Pierre Clément entre dans le bureau du Procureur général où se trouve déjà trois autres personnes. Il en termine avec celles-ci et demande ensuite à Pierre les raisons de son retard. Clément explique qu'il était sur les lieux d'un crime et donne quelques détails. Il souhaite également que ce soit le juge Roban qui soit désigné. Le Procureur général en profite pour lui demander de le tenir au courant des progrès de l'affaire que mène actuellement Roban au sujet d'un enfant mordu par un chien. Pierre veut savoir si c'est bien son rôle d'espionner les magistrats du parquet. Le Procureur général lui demande s'ils sont bien dans le camps.

* * *

Roban reçoit les parents du garçon qui a étémordu par un chien, ainsi que leur avocat. Celui-ci explique que ses clients désirent porter plainte contre le maître-chien, mais aussi contre le maire, Didier Courcelles en tant que responsable de l'organisation du carnaval. De plus, l'avocat signale que quelqu'un a appelé les parents pour leur demander de retirer leur plainte contre le vigile, moyennant une compensation financière. Le juge rétorque qu'une telle transaction n'est pas une infraction, mais que laisser un enfant de 8 ans à la garde d'une fillette de 11,5ans, cela en est une. L'avocat estime que cela n'a rien à voir avec l'affaire. Roban répon qu'il veillera à ce que tout le monde assume ses responsabilités et que les parents ont, pour leur part, manqué à leurs responsabilités et qu'en conséquence, il les convoquera prochainement pour les mettre en examen. Les parents et l'avocat sont atterés.

Roban sort.

Le téléphone sonne. La greffière décroche.

Les parents s'en vont.

Roban revient et voit que sa greffière le regarde d'une façon étrange. Il pense qu'elle le trouve probablement trop dur mais lui estime qu'en matière de justice, il est difficile d'être équitable. Sa greffière lui répond que ce n'est pas à cause de cela et lui annonce que sa mère est à l'hôpital, qu'elle a fait un accident cérébral.

* * *

Laure et Tintin arrivent chez la grand-mère de Carine Lavergne et lui annoncent avec autant de précaution que possible le décès de sa petite-fille. Elle pleure mais refuse aussi de les croire. Ils entrent dans l'appartement. La grand-mère demande ce qui est arrivé. Laure lui apprend que le corps de Carine a été retrouvé ce matin et qu'elle a été poignardée. La grand-mère veut savoir si sa petite-fille a souffert. Berthaud ne le pense pas. La grand-mère veut encore savoir si Carine a été violée et Laure répond qu'elle ne le sait pas encore et lui dit qu'elle voudrait lui poser quelques questions afin de faire commencer l'enquête. Etonnement de la grand-mère qui dit qu'elle a fait une déclaration à la police, qu'elle a remis une photo au policier, Gilles Escaufier. Laure ajoute que sa petite-fille a dû être enfermée pendant deux jours. La grand-mère ne comprend pas et pleure car elle pense que sa petite-fille a beaucoup souffert. Berthaud ajoute que la police a très peu d'éléments et qu'elle ne doit pas imaginer n'importe quoi.

* * *

Roban entre à la clinique, rencontre le chirurgien et entre ensuite dans la chambre de sa mère. L'infirmière qui était à son chevet, lui annonce la visite de son fil et la murèe dit "Martin ?". Le juge répond que son frère est débordé et qu'il viendra plus tard, ce à quoi sa mère rétorque qu'il sera trop tard, qu'elle sera morte. Son fils dit qu'il n'en est rien, qu'il a vu le chirurgien et qu'il s'agit d'une opération indispensable, sinon elle risque de refaire un accident cérébral et de rester paralysée. Sa mère ne veut rien entendre et lui demande de lui apporter les deux boîtes de somnifères qui se trouvent chez elle. Il lui en demande la raison et lorsqu'il la connaît, il rétroque qu'elle ne doit pas compter sur lui pour cela.

* * *

Tintin lit le journal de Karine, tandis que Laure épluche ses mails. Un nom revient souvent dans les deux documents, celui de Zoé. La grand-mère dit qu'il s'agit de la meilleure amie de sa petite-fille. Il faut donc la convoquer conclut Berthaud.

* * *

Fromentin et Laure regagnent leur véhicule. Tintin, qui continue à lire le journal de Karine, dit que celle-ci n'est pas la gentille fille qui ne pense qu'à ses études comme le croit sa grand-mère et il lit les dernières phrases du journal intime, desquells il ressort que l'amie devait lui trouver "un mec" expérimenté pour perdre sa viriginité.

Ils montent en voiture.

* * *

Au commissariat, Gilou lit ce même paragraphe à Zoé qui pleure. Il lui demande si elle lui a présenté quelqu'un. Elle répond que non. Gilou sort et appelle quelqu'un pour rester auprès de la jeune fille.

Dans le couloir Gilou dit à Berthaud que Zoé n'arrête pas de pleurer mais qu'elle cache certainement quelque chose. Laure rétroque q'uil faut trouver ce "mec" et ordonne à Tintin d'éplucher son portable et à Nana de la faire "poireauter" à l'accueil. A Gilou, elle demande de l'accompagner si maintenant il n'a pas autre chose à faire.

Sur ces entrefaits, le commissaire arrive et demande que qu'est ce "merdier". Il s'agit du rapport de transmission de la disparition de Karine et demande qui n'a pas fait son job. Berthaud répond qu'il y a eu un problème mais qu'elle en assume la responsabilité. Le commissaire veut savoir si c'est comme dans l'affaire Larbi. Gilou se retire. Le commissaire poursuit en disant que la loyauté envers ses hommes c'est très bien, mais que Berthaud ne doit pas oublier celle envers sa hiérarchie. De plus, il ne voulait pas de cette affaire. Il s'en va toujours aussi furieux.

Berthaud ordonne à son équipe de se "bouger le cul". Ils s'en vont. Gilou est revenu et Laure lui dit qu'après l'autopsie, il faudra interroger à nouveau Zoé. Gilou est d'accord et ajoute que jusqu'à présent il a été gentil avec elle mais qu'il montrera des dents. Berthaud l'engueule car elle ne veut plus d'ennuis avec l'IGS et ajoute qu'il a assez "merdé" comme ça.

* * *

 Roban va vor son frère à son bureau. Ils s'embrassent; on apprend que cela fait deux ans qu'ils ne se sont plus vus. Ils parlent de leur mère. Roban demande à son frère de convraincre leur mère de se laisser opérer. Son frère dit qu'il faut qu'il cesse de décider pour elle et qu'il faut respecter son choix. Finalement, il dit qu'il ira la voir dès qu'il le peut. Ils se quittent.

* * *

Berthaud et Gilou sont en voiture. Laure s'arrêt et lui demande ce qui se passe. Devant son mutisme, elle menace de le débarquer. Il dit qu'il va se tirer, qu'il a demandé sa mutation. Elle essaie de comprendre ses raisons mais n'y arrive pas. Elle le considère comme un membre de sa famille et que la famille, c'est important. Elle sort du véhicule et entre à l'Institut médico-légal. Gilou la suit.

* * *

Ils suivent l'autopsie et le médecin légiste donne toutes les explications de ce qu'elle découvre; on peut déduire de ce constat que le meurtrier est un médecin, un vétérinaire, ... Elle a aussi remarqué une brûlure derrière l'oreille, comme si l'assassin avait voulu marquer sa victime et signer son oeuvre.

* * *

Laure fait son rapport à Aubert. Elle lui demande pourquoi il ne voulait pas de cette affaire. Il répond qu'il a déposer sa candidature en tant que chef de la brigade criminelle et qu'il est en compétition avec le commissaire Brémont. Voilà pourquoi personne ne voulait se charger de cette enquête, conclut Berthaud. Le commissaire répond que si son équipe ne peut pas mener à bien ce dossier, le poste lui passera sous le nez. Il ajoute que les gens qui font encore confiance sont rares et qu'il faut qu'elle arrête vite celui qui a tué cette fille. Elle sort très mécontente.

* * *

La greffière de Roban lui fait signer des documents. Elle salue Clément qui vient d'enter et elle sort. Le Procureur annnce au juge d'instruction que le Procureur Minchart va suivre de près l'affaire de l'enfant mordu par un chien. Roban lui annonce qu'il vient de recevoir l'avis de décès du jeune Baptiste Perin. Pierre rétorque que cela ne va pas faire plaisir à Minchart que la Chancellerie a chargé de veriller à ce que cette affaire ne vienne pas troubler la campagne pour la mairie de Didier Courcelles, le maire actuelle de Villedieu. Roban lui demande s'il a conscience qu'il ne va pas s'arrêter là. Clément répond que c'était le but de sa visite.

* * *

Au commissariat, Fromentin, Gilou et Nana visionnent une vidéo sur l'ordinateur portable de Karine. Tintin appelle Laure.  On voit un homme qui déshabille Karine, l'embrasse et l'allonge sur un lit. Gilou estime qu'il a au moins 30 ans de plus que la jeune fille.

* * *

Roban a été appelé et Laure lui dit qu'elle pense que c'est la vidéo du dépucelage de Karine. Elle n'a pas encore l'identité de l'homme, mais croit qu'il est impliqué dans son meurtre. Le juge estime que la jeune fille est consentante et Berthaud est d'accord. Elle lui montre, plus loin sur la vidéo, l'image de Zoé dans une glace. C'est bien elle qui a filmé la scène et elle sait donc qui est cet homme, ce qu'elle nie depuis le début. Roban estime qu'il faut la placer en garde à vue et la faire parler. Le juge ajoute qu'il faut agir prudemment, qu'il ne pourra pas toujours soutenir Laure. Celle-ci lui répond qu'elle a déjà le patron sur le dos et qu'il ne manquait plus que lui. Elle sort furieuse et Gilou, présent depuis le début, la suit.

* * *

Gilou retourne à l'accueil chercher Zoé. Celle-ci veut rentrer chez elle mais Gilou lui dit qu'elle est en garde à vue et la pousse vers un couloir; elle fait mine de se débattre et se montre récalcitrante. Elle demande aussi les raisons de cette garde à vue. Gilou la pousse dans une pièce et appelle sa collègue Marie pour une fouille complète.

* * *

Zoé Richet est dans le bureau des inspecteurs. Ils lui montrent la vidéo et elle est bien obligée de reconnaître qu'elle a tourné ce film; elle ajoute que c'est à la demande de Karine qui voulait un souvenir. A la demande de savoir qui est cette homme, elle répond qu'il s'agit d'une personne rencontrée dans la rue. Gilou et Laure sont sceptiques. Ils veulent aussi savoir où cela s'est passé, mais elle dit ne plus s'en souvenir, que l'endroit avait été choisi par Karine. Gilou et Laure vont dans le couloir et mette leur méthode au point.

* * *

Gilou retourne auprès de Karine; il coupe la caméra d'enregistrement et demande encore à la jeune fille l'identité de l'homme. Il la pousse à bout et finalement, elle répète plusieurs fois "qu'elle n'aurait pas fait ça" (= il s'agit de faire l'amour avec l'homme de la vidéo). Laure entre et demande pourquoi elle n'aurait pas fait ça. Gilou remet la caméra en marche. Laure interroge calmement la jeune fille et Zoé finiet par dire que l'homme n'est autre que son père.

* * *

Toute l'équipe se rend à l'appartement de Zoé. Laure se fait ouvrir la porte par ruse. Pascal Richet ouvre, et Gilou lui dit qu'il est mis en examen pour le meurtre de karine. Il refuse de signer le P.V. et dit qu'il n'a rien fait à Karine. Gilou demande à voir sa chambre et ils s'y rendent. Berthaud dit qu'il faut tout passer au crimescope (*). La chambre est bien celle où le film a été tourné. Richet reconnaît avoir cuché avec karine, mais il ne lui a rien fait, elle est majeure et consentante et lui, ajoute-t-il, n'a aucun tabou. A la question de savoir quelle est sa profession, il répond qu'il est photographe dans le 16ème où il a un magasin. Berthaud demande que son magasin soit fouillé.

* * *

Roban a convoqué le propriétaire du doberman qui a causé la mort de Baptiste Perin. Il est accompagné de son avocat. Le juge déclae qu'il envisage de le mettre en examen pour homicide involontaire. Roban lui demande s'il comprend ce qu'il vient de dire, mais comme il ne répond pas, le juge s'adresse à l'avocat qui répond que son client a de graves difficultés financières et qu'il ne mange pas tous les jours à  sa faim.

Le juge d'instruction montre le rapport du vétérinaire qui indique que le chien souffrait de maltrunition, ce qui a causé son agressivité. Il veut savoir pourquoi ni lui ni le chien ne mangent à leur fain alors que l'homme a un emploi à plein temps dans une entreprise de sécurité. L'homme répond que "c'est l'autre" et l'avocat explique que son patron, Michel Dejean, refuse de le déclare et ne le paie pas toujours pour son travail. Roban demande au maître-chien s'il estime que son patron a une part de responsabilité dans cette affaire.

Devant le silence de l'homme, Roban cesse l'interrogatoire et dit qu'il ira lui-même interroger son patron.

La greffière s'approche pour faire signer le P.V. d'audition.

L'homme demande où est Tarzan, son chien. Il ajoute qu'il n'a plus que lui dans la vie. Le juge répond que vu les circonstanes, il a ordonné l'euthanasie de l'animal. L'homme ne comprend pas, le juge s'énerver et finit par dire qu'il a ordonné de le faire "piquer".

* * *

Gilou, Fromentin et Laure sont dans la cave du magasin de Richet qui dit que Karine n'est jamais venue au magasin. L'équipe a découvert des photos de jeunes filles nues ainsi que des lettres dont Fromentin lit des extraits. Richet répond qu'il n'y a rien de mal a conserver des lettres de ses petites amies.

Tout le monde remonte dans le magasin; des clients voulant entrer, Richet demande de la discrétion car il est respecté dans le quartier. Gilou défait sa devanture pour qu'on voit ce qui se passe dans le magasin. Laure demande à Richet où il était mardi dernier, dans la soirée. On frappe à nouveau à la porte et Gilou va afficher un avis "Fermé pour pédophilie" et pousse Richet devant la fenêtre.

Lorsque l'équipe a terminé, Gilou et Fromentin pousse Richet dans la voiture.

* * *

Au commissariat, Laure interroge à nouveau Zoé. Elle veut savoir pourquoi elle ne vit pas chez sa mère. Zoé répond qu'elle est partie voici dix ans et qu'elle vit à l'étranger. Laure lui demande où était son père le mardi soir, jour de la mort de son amie. Zoé veut couvrir son père en disant des mensonges, mais Laure lui dit que son père n'a jamais demandé de ses nouvelles, qu'il ne pense qu'à lui, qu'il ne l'aime pas, qu'il se sert uniquement d'elle. Elle finit par dire que son père était avec Juliette, dont la mère était en province. Laure veut savoir qui est cette Juliette; il s'agit de la fille de leur voisine de palier, qui n'a que 14 ans.

* * *

Richet est finalement pris en charge par la brigade des mineurs que Berthaud a appelée. Elle dit à Aubert que Richet est un pédophile mais pas le meurtrier de Karine.

* * *

Pierre Clément sa voir le procureur général après avoir constaté que son bureau avait été vidé. Celui-ci dit qu'il a été transféré au 209 et qu'il est maintenant en charge de la politique pénale du Gouvernement en matière de lutte contre la délinquance routière. Pierre répond qu'il n'en a pas le droit mais Minchart lui rappelle qu'il est le chef du Parquet et qu'il n'a pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds par un blanc-bec arrogant et irrespectueux. Il ajoute qu'il a appris que Roban va ordonner des devoirs d'enquête dans l'affaire du garçon agressé par un chien et demande pourquoi Clément n'a rien dit à Roban. Pierre répond qu'il n'avait pas à le faire. Le procureur général lui conseille de rentrer dans le rang, que sinon il va au devant d'ennuis et que dans six mois, sa carrière dans la magistrature sera terminée.

* * *

Fromentin vient annoncer à Berthaud qu'il y a une nouvelle disparition. Il s'agit de Célia Moreau, une jeune fille de 19 ans. Elle n'est jamais arrivée au lycée et c'est son frère aîné qui a prévenu. Il montre des photos : elle ressemble à Karine.

* * *

Fromentien, en présence de Laure et de Gilou, interroge le frère qui leur apprend que sa soeur sortait avec des S.D.F., des marginaux,... ainsi qu'avec un grand black qui se fait appeler Tyson. Celui-ci vit dans une clinique désaffectée. Il ajoute que sa soeur l'avait lâché 8 jours plus tôt et que ce Tyson était super furieux et l'a menacée. Il remet le texte de mails reçus par sa soeur. Laure demande où se trouve cette clinique; elle est située à Aubervilliers.

* * *

Ils s'y rendent avec toute une équipe d'intervention. De nombreux sans-abris y vivent; ils sont réveillés brusquement et rassemblés. On leur demande où se trouve Tyson.

Il le trouve à l'étage, dans une pièce où l'on remarque du sang, des bassines avec un liquide rouge. Un homme est couché, comme endormi. Soudain, il ouvre les yeux.

Fin de l'épisode.

(*) Crimescope = laser lumineux qui émet des longueurs d'ondes allant de l'infrarouge à l'ultraviolet et permettant d'éclaire tout à la fois : les empreintes digitales, les fibres, les poils et de minuscules résidus organiques.

 

A SUIVRE

Kikavu ?

Au total, 10 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
Aujourd'hui vers 08h

stephane25 
09.02.2018 vers 19h

parenthese 
14.09.2017 vers 23h

helene14 
01.02.2017 vers 17h

schesnel 
28.10.2016 vers 14h

jcapfrance 
05.10.2016 vers 09h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Un coffret DVD de la saison 1 de The Hollow Crown à gagner avec L'Atelier d'Images et Hypnoweb !
Tirage au sort le 28/09 | Participation gratuite

Participe à notre concours de design en créant un calendrier de l'Avent sur le thème des séries TV !
Participez ! | Date limite : 13/10

Activité récente
Actualités
Calendrier de septembre !

Calendrier de septembre !
Quimper a eu la gentillesse de nous faire le calendrier de septembre ! C'est Vincent Winterhalter...

Nouveau calendrier !

Nouveau calendrier !
Quimper nous a offert un beau calendrier pour août avec Guillaume Cramoisan qui intérprête Benoît...

Audrey Fleurot : Peur sur la base sur France 3 demain soir

Audrey Fleurot : Peur sur la base sur France 3 demain soir
France 3 diffusera demain, samedi 3 mars, à 21h le téléfilm Peur sur la base avec Audrey Fleurot....

Photo du mois sur votre promo préférée !

Photo du mois sur votre promo préférée !
Il était temps que le quartier ait une nouvelle photo du mois ;) Cette dernière s'intéresse à...

Info sur la saison 07 : début du tournage et synopsis.

Info sur la saison 07 : début du tournage et synopsis.
Le synopsis officiel de Canal+ : "Alors que le groupe de Laure Berthaud a volé en éclats, un double...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

choup37, Avant-hier à 17:18

Nouveau trailer officiel pour la saison 11 de Doctor Who! Toutes les informations sur le quartier!

Locksley, Avant-hier à 21:47

Pensez à vous inscrire à notre jeu HypnoChance pour gagner un coffret DVD de The Hollow Crown

Locksley, Avant-hier à 21:48

Avant d'avoir de la chance, il faut commencer par tenter sa chance Inscrivez-vous au tirage au sort !

Luna25, Avant-hier à 23:47

N

Luna25, Aujourd'hui à 13:52

2ème manche du concours de personnages historiques en cours : Venez voter sur le quartier Legends of Tomorrow

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site